FORMATION À PRÉVENTION DES RISQUES LIÉS À L’ACTIVITÉ PHYSIQUE (PRAP)

 

Modalités d'admission


Préalablement à l’organisation des séances de formation-action du personnel et au regard des enjeux et objectifs visés, il est fondamental que l’entreprise ou l’établissement soit engagé(e) dans une démarche globale de prévention des risques professionnels. Il est également indispensable que la direction et les principaux acteurs (encadrement, animateur de prévention, service de santé au travail, instances représentatives du personnel, partenaires sociaux ...) soient mobilisés.

Travail en équipe

Public concerné

Elle est ouverte à tout salarié concerné par la prévention des risques liés à l’activité physique. 2 filières de formation spécifiques sont proposées en fonction du secteur d’activité :

  • SALARIÉS DES SECTEURS INDUSTRIE, BTP, COMMERCE ET ACTIVÉS DE BUREAU (FILIÈRE PRAP IBC)

  • SALARIÉS DU SECTEUR SANITAIRE ET MÉDICO-SOCIAL (FILIÈRE PRAP 2S).

mal-de-dos-cause-charge-lourde13_edited_edited_edited_edited.jpg

Les enjeux humains

On peut définir l’activité physique comme l’ensemble des fonctions de relation, assurées par le squelette, le système articulaire, les muscles et le système nerveux, permettant les gestes, les déplacements et le maintien de postures. Ainsi, toute activité de travail comporte une part d’activité physique, qu’elle soit à dominante dynamique ou statique, en liaison avec les activités mentales et perceptives.


D’après les statistiques nationales on constate que 

  •   Les contraintes liées à l’activité physique en milieu de travail sont à l’origine de plus de 50 %

    des Accidents du Travail et de près de 85 % des Maladies Professionnelles reconnues,

Traitant des nombres

Les enjeux financiers

  • Le coût direct pour les entreprises et les établissements est important en termes de prise en charge des soins, des indemnités journalières, des capitaux versés ou constitués pour assurer des rentes aux salariés auxquels une incapacité professionnelle permanente est attribuée.

  • Le coût indirect pour la structure est également conséquent. Il est lié aux perturbations de son fonctionnement, de sa performance, à l’affaiblissement de son potentiel humain et aux difficultés qu’elle rencontre à le renouveler.

Code-du-travail-1024x656.png

Les enjeux réglementaires

La prévention des risques liés à l’activité physique s’impose ; elle doit permettre de dégager des pistes d’amélioration aux situations de travail établies ou à venir, nécessitant de la manutention manuelle, des déplacements avec ou sans port de charges, des gestes répétitifs, des postures contraignantes, des efforts importants.

Article L4121-2 du code du travail.

Ce texte indique que l’employeur met en œuvre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs sur le fondement des principes généraux de prévention

salle de réunion blanche

LES OBJECTIFS PRAP

  1. Être capable de se situer en tant qu’acteur de prévention des risques liés à l’activité physique dans son entreprise, établissement, ou à mon domicile.

  2. Être capable d’observer et d’analyser sa situation de travail en s’appuyant sur le fonctionnement du corps humain, afin d’identifier les différentes atteintes à la santé susceptibles d’être encourues.

  3. Être capable de participer à la maîtrise du risque dans son entreprise ou son établissement et à sa prévention.

Croissance des entreprises

MÉTHODES PÉDAGOGIQUE

  • La formation-action s’inscrit dans un principe d’acquisition de compétences, que le stagiaire sera amené à développer de façon itérative entre son poste de travail et la formation dispensée. 

  • L’efficience de cette action reposera par conséquent sur une coordination et une gestion rigoureuse de ce parcours qui associe le stagiaire, le responsable de l’entreprise ou de l’établissement et le formateur certifié.

  • Le nombre de stagiaires est limité à 10 par groupe.

hd-lg-cloi-suit-bot-%257C-les-photos-officielles-de-l-exosquelette-lg_edited_edited.jpg

MATÉRIELS FORMATION PRAP IBC

  • La formation d’acteur prap nécessite l’utilisation de matériels pédagogiques spécifiques servant aux exercices d’application pratique. La liste ci-dessous constitue le minimum obligatoire pour réaliser la formation dans les meilleures conditions.

  • 1 caisse avec poignées

  • 1 caisse sans poignées

  • Tout autre objet correspondant à l’activité de l’entreprise et les aides techniques associées

souleve-malades-location-2.jpg

MATÉRIELS FORMATION PRAP 2S

  • La formation d’acteur prap nécessite l’utilisation de matériels pédagogiques spécifiques servant aux exercices d’application pratique. La liste ci-dessous constitue le minimum obligatoire pour réaliser la formation dans les meilleures conditions.

  • Lit médicalisé

  • Fauteuil roulant manuel

  • Lève-personne électrique roulant

  • Verticalisateur électrique

  • Draps de glisse

Image1_edited.jpg

LA CERTIFICATION

La réussite à l’évaluation mise en œuvre pendant la formation permet d’obtenir le certificat d’acteur prap, spécifique à la filière de formation suivie :

  • CERTIFICAT ACTEUR PRAP IBC

  • CERTIFICAT ACTEUR PRAP 2S.

  • Ce certificat, délivré par le réseau Assurance maladie Risques professionnels / INRS, est valable au niveau national pour une durée de 24 mois. 

  • Tous les 2 ans (24 mois de date à date), l’acteur prap doit suivre un recyclage d’une durée de 7 heures , lui permettant de maintenir et d’actualiser ses compétences. 

 

PROGRAMME DE FORMATION PRAP INDUSTRIE, BTP, COMMERCE ET ACTIVITÉS DE BUREAU (IBC*)


(IBC*) S’ENTEND DANS UN SENS LARGE ET ENGLOBE TOUT CE QUI NE RELÈVE PAS DU SECTEUR SANITAIRE ET MÉDICO-SOCIAL.

  

COMPRENDRE L’INTÉRÊT DE LA PRÉVENTION

  • 1.1. Repérer les différents enjeux pour l’entreprise ou l’établissement 

  • 1.2. Comprendre l’intérêt de la démarche de prévention

  • 1.3. Situer les différents acteurs de la prévention et leurs rôles

CONNAITRE LES RISQUES DE SON MÉTIER

  • 2.1. Comprendre le mécanisme d’apparition du dommage

  • 2.2. Reconnaître les principaux risques de son métier et les effets induits

  • 2.3. Repérer, dans son métier, les situations de travail susceptibles de nuire à sa santé

CARACTÉRISER LES DOMMAGES POTENTIELS LIÉS À L’ACTIVITÉ PHYSIQUE EN UTILISANT LES CONNAISSANCES RELATIVES AU FONCTIONNEMENT DU CORPS HUMAIN

  • 3.1. Connaitre le fonctionnement du corps humain

  • 3.2. Repérer les limites du fonctionnement du corps humain

  • 3.3. Identifier et caractériser les différentes atteintes à la santé

OBSERVER SON TRAVAIL POUR IDENTIFIER CE QUI PEUT NUIRE À SA SANTÉ

  • 4.1. Observer et décrire son activité de travail en prenant en compte sa complexité

  • 4.2. Identifier et caractériser les risques potentiels liés à l’activité physique

  • 4.3. Analyser les différentes causes d’exposition à ces risques potentiel

PROPOSER DES AMÉLIORATIONS DE SA SITUATION DE TRAVAIL

  • 5.1. A partir des causes identifiées au cours de son analyse

  • 5.2. En agissant sur l’ensemble des déterminants de sa situation de travail

  • 5.3. En prenant en compte les principes généraux de prévention

FAIRE REMONTER L’INFORMATION AUX PERSONNES CONCERNÉES

  • 6.1.  Identifier les personnes concernées

  • 6.2.  Utiliser les modes de communication et de remontée d’information en vigueur dans l’entreprise ou l’établissement

SE PROTÉGER EN RESPECTANT LES PRINCIPES DE SÉCURITÉ PHYSIQUE ET D’ÉCONOMIE D’EFFORT

  • 7.1.  Connaître et appliquer les principes de sécurité physique et d’économie d’effort à l’ensemble de ses situations de travail

  • 7.2.  Connaître et utiliser les différents équipements mécaniques et aides à la manutention

 

PROGRAMME DE FORMATION PRAP SANITAIRE ET MÉDICO-SOCIAL (2S*)

(*) Il s’agit des activités d’aide et de soins en établissements de court, moyen et long séjour (hôpitaux, cliniques, EHPAD, MAS...) ou encore à domicile. Les activités physiques, dans ce secteur, consistent notamment à aider des personnes aux capacités physiques souvent défaillantes (handicap dû à une maladie, à une déficience ou à l’âge) à se déplacer, efforts et postures contraignantes.

ACCOMPAGNER LA MOBILITÉ DE LA PERSONNE AIDÉE, EN PRENANT SOIN DE L’AUTRE ET DE SOI

IDENTIFIER LES ENJEUX D’UN ACCOMPAGNEMENT

8.1. Argumenter les enjeux pour la personne aidée et sa famille

8.2. Identifier les enjeux pour l’accompagnant

8.3. Identifier les enjeux pour l’établissement

SÉQUENCER LES DÉPLACEMENTS NATURELS PERMETTANT DE SE MOUVOIR

9.1. Repérer les étapes nécessaires aux déplacements naturels

9.2. Déterminer les capacités nécessaires à la réalisation des déplacements

ANALYSER LA SITUATION D’UN ACCOMPAGNEMENT

10.1. S’assurer des possibilités de la personne aidée à réaliser seule son déplacement

10.2. Identifier les capacités de la personne aidée à réaliser les étapes du déplacement naturel

10.3. Identifier les déterminants liés à l’environnement qui facilitent ou limitent le déplacement

10.4. Prendre en compte les risques pour la personne aidée et l’accompagnant

CARACTÉRISER LES AIDES TECHNIQUES AU REGARD DES SITUATIONS D’ACCOMPAGNEMENT

11.1. Identifier les aides techniques au regard des contraintes environnementales

11.2. Déterminer les aides techniques en fonction des caractéristiques des personnes aidées

METTRE EN ŒUVRE UN ACCOMPAGNEMENT À PARTIR DE SON ANALYSE EN PRENANT SOIN DE LA PERSONNE AIDÉE ET DE SOI

12.1. Prendre en compte le résultat de l’analyse de la situation d’accompagnement

12.2. Guider la personne aidée en respectant les étapes du déplacement naturel

12.3. Compenser les incapacités par une assistance sans portage délétère en intégrant si nécessaire une aide technique

 

Tarifs

Faites votre choix

 
Image1_edited.jpg

Inscriptions PRAP

Engagez-vous dans la démarche Maintenant !

Merci pour votre envoi !

 

FAQ

À votre service

En quoi consiste formation PRAP ?

Cette formation-action prap a pour objectif de permettre au salarié de participer à l’amélioration de ses conditions de travail de manière à réduire les risques d’accidents du travail ou de maladies professionnelles. Elle implique de par sa nature un engagement de l’encadrement ou de l’employeur dans cette démarche de prévention, car elle peut conduire à des modifications organisationnelles, techniques ou humaines.
Elle permet, par la mise en œuvre de compétences spécifiques, de :

  • connaître les risques liés à son activité ou à son métier ;

  • analyser en détail sa situation de travail ;

  • proposer à son encadrement des améliorations techniques ou organisationnelles d’aménagement de son poste de travail ;

  • mobiliser les personnes concernées par la prévention des risques dans la structure ;

  • adopter de bonnes pratiques et des gestes appropriés à la tâche à effectuer.

Qu’obtient le stagiaire avec cette formation PRAP ?

La réussite à l’évaluation mise en œuvre pendant la formation permet d’obtenir le certificat d’acteur prap, spécifique à la filière de formation suivie : certificat acteur prap IBC ou certificat acteur prap 2S.

  • Ce certificat, délivré par le réseau Assurance maladie Risques professionnels / INRS, est valable au niveau national pour une durée de 24 mois.

  • Ce même certificat peut être délivré à des élèves et apprentis dans le cadre de la préparation de leur diplôme. 

Cette formation est régie par un ensemble de dispositions (modalités de mise en œuvre, référentiels, documents administratifs…) formalisées dans le document de référence du dispositif global de formation à la prévention des risques liés à l’activité physique.

Comment se passe formation PRAP ?

La durée de la formation dépend de la filière de formation choisie :

  • 14 heures pour les salariés des secteurs industrie, BTP, commerce et activités de bureau 

  • 21 heures pour les salariés du secteur sanitaire et médico-social .

  • Le différentiel d’heures avec l’autre filière s’explique par la présence de contenus liés à l’accompagnement de la mobilité de la personne aidée.

Tous les 2 ans (24 mois de date à date), l’acteur prap doit suivre un recyclage d’une durée de 7 heures (14 heures à terme pour un acteur prap 2S), lui permettant de maintenir et d’actualiser ses compétences. A cette occasion, ses compétences sont de nouveau évaluées.

Pourquoi la formation prap du dirigeant est vivement recommandé ?

Le dirigeant a un rôle de maîtrise d’ouvrage de la prévention, assumé ou délégué à un membre de l’encadrement possédant les compétences, l’autonomie et le pouvoir de décision suffisants.
Dans le cadre du projet de prévention des risques liés à l’activité physique, il définit les objectifs, alloue les ressources nécessaires, s’engage dans la mise en œuvre du plan d’action (élaboré à partir de l’étude des propositions d’amélioration formulées par les participants) et en évalue le résultat. Il s’appuie sur une concertation avec les instances représentatives du personnel.

Le chef d’entreprise, d’établissement ou d’organisme de formation (ou son représentant) qui envisage de former au moins un formateur prap, ou le chef d’entreprise ou d’établissement (ou son représentant) qui souhaite former des acteurs prap en faisant appel à un organisme de formation, doit maîtriser les compétences pour cela vivement il est recommandé de suivre la formation prévue dans le document de réference PRAP, idéalement en amont.

Quels est le cadre réglementaire d'une formation PRAP ?

La prévention des risques liés à l’activité physique s’impose ; elle doit permettre de dégager des pistes d’amélioration aux situations de travail établies ou à venir, nécessitant de la manutention manuelle, des déplacements avec ou sans port de charges, des gestes répétitifs, des postures contraignantes, des efforts importants.


Le réseau prévention s’y emploie en s’appuyant sur ses « valeurs essentielles et bonnes pratiques de prévention15 » et sur ses « Principes et pratiques recommandés pour l’évaluation des risques professionnels16» dans le cadre général des principes de prévention mentionnés à l’article L4121-2 du code du travail.


Ce texte indique que l’employeur met en œuvre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs sur le fondement des principes généraux de prévention suivants :

  1. éviter les risques,

  2. évaluer les risques qui ne peuvent pas être évités,

  3. combattre les risques à la source,

  4. adapter le travail à l'homme, en particulier en ce qui concerne la conception des postes de travail ainsi que le choix

    des équipements de travail et des méthodes de travail et de production, en vue notamment de limiter le travail

    monotone et le travail cadencé et de réduire les effets de ceux-ci sur la santé,

  5. tenir compte de l'état d'évolution de la technique,

  6. remplacer ce qui est dangereux par ce qui n'est pas dangereux ou par ce qui est moins dangereux,

  7. planifier la prévention en y intégrant, dans un ensemble cohérent, la technique, l'organisation du travail, les conditions

    de travail, les relations sociales et l'influence des facteurs ambiants,

  8. prendre des mesures de protection collective en leur donnant la priorité sur les mesures de protection individuelle,

  9. donner les instructions appropriées aux travailleurs.

Quels est la difference entre une formation PRAP et une formation gestes et postures ?

Les premières formations des opérateurs à la manutention manuelle remontent à la fin des années 60,

  • début des années 70 : il s’agissait essentiellement de former les salariés à la « manutention manuelle », aux techniques de « lever - porter ». Dans les faits, la formation aux techniques gestuelles trouve ses limites : ces « gestes et postures » de sécurité ne peuvent être adoptés dans de nombreuses situations de travail.

  • Au début des années 80, c’est la notion d’ « ergonomie - gestes et postures » qui est introduite avec l’idée que les « gestes et postures » sont déterminés par la situation de travail et qu’il est primordial d’agir sur elle.

  • Dans les années 90 se développent des démarches visant à faire des opérateurs à leur poste de travail de véritables acteurs de la prévention, par leur connaissance des risques auxquels ils sont exposés, par leur compréhension des contraintes imposées par l’activité de travail et par leur possibilité concrète de proposer des solutions préservant leur santé et la finalité de leur activité.

  • L’intitulé « prévention des risques liés à l’activité physique - prap » est introduit en 2001 dans le réseau prévention. Il ne s’agit pas simplement d’un changement d’appellation. Il est mis en avant que le personnel, ou futur personnel, est le premier acteur de la prévention de l’entreprise. Les fondements de la prap se trouvent notamment dans :

  1. la réduction, voire la suppression des activités physiques conduisant à des atteintes péri-articulaires de l’ensemble du corps,

  2. la conception et l’aménagement de situations de travail respectant la santé, le bien-être des opérateurs et l’efficacité

  3. une organisation du travail adaptée,

  4. l’utilisation d’aides aux manutentions.

  • Ainsi cette évolution exigences prévention la manutention manuelle de charges ( ) mais aussi liés au travail devant des équipements comportant des écrans de visualisation R4542-3 et suivants).

  • L’évolution de la formation prap s’est traduite depuis plusieurs années par un recentrage sur le risque TMS, s’adaptant ainsi aux priorités actuelles en matière de santé au travail.

 
Image1_edited.jpg

Inscriptions PRAP

Engagez-vous dans la démarche Maintenant !

Merci pour votre envoi !